Home » Archive

Articles in the Press Category

Press »

[2 Oct 2009 | No Comment | 129 views]

Syriens ungeliebte Söhne, Susanne Schanda
Wie regimekritische Autoren an der Zensur vorbeischreiben Überdimensionierte Porträts des Präsidenten Bashar al-Asad blicken in ganz Syrien von Plakatwänden und Hausfassaden.

News, Press »

[18 May 2009 | No Comment | 270 views]

This year’s guest of honor of the Turin book fair was Egypt. At this occasion, and in light of Beirut World Book Capital 2009, several Italian houses publishing Arab authors had invited them.

News, Press »

[17 May 2009 | No Comment | 113 views]

Yasmina Jraissati, RAYA agency will be attending the BEA from may 28th through 31st.

Press »

[13 May 2009 | No Comment | 133 views]

Maison en ruine
‘Politis’, 7 mai 2009
Seules les familles déchues sont itéressantes. Les Baz, famille de la bourgeoisie chrétienne installée dans le bourg d’Ayn Wardeh, sur les hauteurs de Beyrouth, ont eu leur heure d’opulance, du temps de feu le patriarche Francis, qui a failli être élu député. mais à l’image d’un pays détruit par la guerre civile, en ce début des années 1990, la vieille Nohad n’a plus qu’une demie heure de lucidité par jour.

Press »

[14 Apr 2009 | No Comment | 355 views]

Elias Khoury | L’appartenance du marginal
Le roman de Makkawi Said « Taghridat El Bajaa » (« Le chant du cygne »), m’a fait penser à Ghaleb Halsa. J’avais le sentiment d’être devant une suite stylistique particulière de l’auteur de « Khamasine » (« Cinquante») et «Al Dahek » (« Le rire »), qui a constitué un phénomène particulier dans la génération des années 60 en Egypte, génération ayant contribué à la constitution de ce que l’on pourrait appeler le roman post Mahfouz.

Press »

[26 Mar 2009 | No Comment | 252 views]

Bienvenue au «Rose Fountain Motel» de Jabbour Douaihy | La chute de la Maison Baz
Le Rose Fountain Motel, c’est le rêve de Margaret, l’épouse autrichienne de Jojo. Elle se verrait bien installer dans la maison familiale un hôtel, chaque chambre aurait une couleur différente, à la cave on ouvrirait un restaurant français qu’on appellerait Le faucon, al-Baz en arabe. Al-Baz, c’est le nom de la famille de son mari.